Ballons et radiosondes

Un mix de radio, de météo et de balade dans la nature …. Ou comment faire travailler ses neurones en entretenant son physique ?

Sondage atmosphérique
Pour établir des prévisions météorologiques, les spécialistes ont besoin de connaître l’état de l’atmosphère au jour le jour. Les mesures effectuées au niveau du sol ne suffisent pas, il est nécessaire de connaître la température de l’air, l’hygrométrie relative ainsi que la direction et la force du vent à tous les niveaux compris entre la surface du sol et une altitude d’environ 15000m. Pour cela on utilise surtout des ballons-sondes retransmettant
par radio les informations de pression, température et hygrométrie relative.

Radiosonde
Le ballon-sonde équipé de radio est désigné sous le terme de « radiosonde ». Il est constitué d’un ballon en latex gonflé à l’hélium (parfois à l’hydrogène pour réduire les coûts) auquel est suspendu un boîtier contenant un circuit électronique sur lequel sont branchés les capteurs et fournissant le signal de modulation à un petit émetteur accordé entre 400 et 406 MHz. Au sol, une station de réception/décodage capte le signal de l’émetteur et décode les informations transmises. C’est aussi ce que je fais …avec mes
petits moyens ☺ !
La force et la direction du vent sont déduits du déplacement de la radiosonde, lequel peut être mesuré de plusieurs façons : GPS (de plus en plus) mais aussi LORAN-C, radar…
Le fabricant finlandais VAISALA fournit 53% des radiosondes lâchées dans le monde. Le fabricant français MODEM se développe de plus en plus.

Dans le monde entier
Les mesures effectuées à l’aide d’une radiosonde concernent un lieu et un moment donné. Pour être correctement exploités, les radiosondages effectués dans le monde entier doivent être synchronisés. Ils ont lieu en fait vers 00h et 12h TU (on dit également 0000Z ou 1200Z ou encore 12UTC). Certaines stations effectuent des radiosondages à 06h et 18h également. Environ 850 radiosondages sont effectués au moins deux fois par jour dans le monde entier. La répartition des centres de radiosondages n’est pas régulière sur la surface du globe et les pays développés de l’hémisphère nord (82%) sont mieux couverts que les déserts et océans de l’hémisphère sud (18%). 820 de ces sondages sont effectués par des stations fixes et une trentaine le sont à partir de bateaux comme par exemple des cargos sur des lignes régulières.

Quelques stations de radiosondages que l’on peut entendre à Taverny: Trappes, Stuttgart, Payerne, Bordeaux, Santander, Ajaccio, Milan, Nancy, Camborne, Brest, Uccle, Lyon, Barcelone…

L’écoute des radiosondes
Le matériel nécessaire pour écouter les radiosondes est un récepteur couvrant la bande 400 à 406 MHz, permettant la réception en FM étroite au minimum et si possible en AM et en BLU. Un préamplificateur peut être très utile pour les signaux faibles. Une antenne simple peut suffire pour débuter mais une antenne yagi à 5 éléments fabriquée sur mesure sera nécessaire pour écouter les radiosondes lointaines et en relever la direction.
Ecouter est un préalable avant d’aller chasser sur le terrain …..

La chasse aux ballons-sondes
La poursuite et la recherche sur le terrain des radiosondes est une forme de « chasse au renard » de haut niveau qui nécessite une bonne connaissance des conditions déterminant le vol des radiosondes. Il est relativement facile de calculer le point de chute prévisionnel d’une radiosonde en se basant sur la force et la direction des vents. Le décodage de la position GPS de certaines radiosondes facilite énormément la poursuite.
La recherche par radiogoniométrie de la radiosonde au sol est une activité passionnante qui allie technicité, effort physique …. et dépollution de la planète !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *