Radio et amateurisme ….

Les radioamateurs sont des hommes et des femmes qui pratiquent, sans intérêt pécuniaire, un loisir technique permettant d’établir des liaisons radio avec d’autres radioamateurs du monde entier. L’activité radioamateur permet aussi d’acquérir des connaissances techniques dans les domaines de la radio et de l’électronique et de développer des liens d’amitié entre amateurs de différents pays.

Radio-amateur = Opérateur possédant certaines qualifications techniques et opérationnelles minimales pour assurer l’exploitation correcte d’une station d’amateur ou d’amateur par satellite .

Cette activité très contrôlée est donc soumise à l’obtention d’une licence d’émission qui est obtenue après un examen d’état.

Dans l’expression radioamateur, le mot amateur doit être compris dans son sens premier « Celui qui a un goût vif pour une chose ». Le qualificatif amateur n’est pas une appréciation péjorative de la qualité des opérateurs qui ont souvent un niveau de technicité et de savoir-faire très élevé. D’autre part il sous-entend que les communications se font à titre privé et ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une quelconque rémunération.

Les radioamateurs peuvent discuter de technique radio, mais on voit également apparaître dans les conversations d’autres sujets scientifiques connexes comme la météorologie, l’informatique, l’astronomie, etc. Aujourd’hui, l’usage admet qu’on aborde également ce qui concerne la vie associative pour autant que chaque opérateur discute en son nom propre et non pas au nom de tierces personnes. Les radioamateurs ont un devoir de réserve et s’interdisent d’aborder les thèmes politiques et religieux. 

Le nombre de radioamateurs en France en 2011 est de 14500.
Le Japon en compte 1 million deux cent mille alors que le Laos en compte seulement 2 ou 3. Seuls la Corée du Nord et le Yémen n’autorisent pas le radioamateurisme. L’âge moyen des radioamateurs est proche de 60 ans, beaucoup d’amateurs obtenant leur licence entre 40 et 50 ans. Pour lutter contre ce vieillissement, un assouplissement de la licence permettant d’opérer en novice avec un examen plus simple et des limites de puissance et de bandes plus réduites a vu le jour dans la plupart des pays pour encourager et rajeunir le radioamateurisme.

Les radioamateurs sont les seuls opérateurs de service radio ayant le droit de réaliser leur propre équipement sans homologation technique. Ceci impose un examen de niveau technique dans la plupart des pays pour éviter les gênes ou brouillages aux autres services ainsi que les risques de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *