Le facteur chance ….

Une météo favorable m’avait fait sortir tôt matin dans la campagne environnante et en rentrant vers le domicile, j’ai eu l’idée de jeter un coup d’oeil sur mon téléphone pour savoir où la sonde de cette nuit était tombée …. ??
J’avais visiblement perdu le décodage de la radiosonde  à une altitude de 705 mètres ou peut-être s’était elle arrêtée d’émettre  comme elles ont tendance à le faire ces temps-ci ?

L’heure de l’appel n’ayant pas encore sonné au clocher du village, détour immédiat vers la zone de poser estimée, ratissage systématique en Z , écoute simultanée d’un hypothétique signal sur le portatif,  mon seul équipement  radio du moment ….
Nada ! Aucun cricri caractéristique dans le poste ….
La « Trappette » de la nuit présentait un encéphalogramme plat et il n’était donc pas possible à priori de la retrouver …. !

Après une marche de plusieurs kilomètres dans les environs avec le secret espoir de tomber dessus, je décide de rentrer, cette fois-ci définitivement, tout en activant bien sûr mon regard scrutateur  modèle  scanner 😉
Et tout à coup dans la lumière irisante d’un soleil automnal, là sur ma gauche ….
Bingo !!!!!  Le parachute rouge au milieu d’un champ fraichement labouré
…. Arrêt de la voiture mode Starsky et Hutch et en avant dans la bouillasse ….

Comme quoi le facteur chance n’est vraiment pas à négliger dans la chasse  aux radiosondes ….. !

Retouvée sur la commune de Bouqueval (95)  en 49.023898 & 2.41198

Ce contenu a été publié dans Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *